LA MAMER

La Mamer

C'est près du village de Hivange que naît la Mamer. Sa source se trouve à 350 m d'altitude. Elle traverse ensuite les villages de Garnich, Holzem et Mamer où elle se dirige vers le nord par la belle vallée de la Mamer. Kopstal et Schoenfels suivent avant l'embouchure. Plusieurs vieux moulins sèment son parcours ainsi que l'impressionnante tour du château de Schoenfels, visible de loin. La confluence avec l'Alzette se situe dans le centre géographique du pays à Mersch.

Date du parcours : 19 août 2014

Longueur : 26 kilomètres

Source altitude : 350 m 49°36'30''N 5°55'45''E

Source localisation : Hivange

Confluence altitude : 218 m

Confluence localisation : à Mersch (parc communal)

Pays traversés : Luxembourg

Grâce à mon tout nouveau GPS, la source de la Mamer est très facile à trouver. La Mamer débute à l'entrée du village de Hivange en venant de Garnich. L'automne, un peu précoce se fait déjà remarquer. Sous le brouillard matinal, collines et arbres prennent un air mystique et flou et me permettent de prendre quelques belles photographies. Le petit marché frais à Garnich qui fonctionne 7 jours sur 7 est déjà ouvert et prépare ses étales. Rien de spectaculaire par la suite jusqu'à la sortie de Mamer. À l'endroit même où la Mamer tourne vers le nord je vois les thermes romains. Les vestiges de ces thermes ont été découverts en 1973. Malheureusement il y a peu de choses à voir et le site ne comporte aucune indication historique. La Mamer entre maintenant dans la belle vallée qui porte son nom où elle serpente entre quelques vieux moulins. La région forestière de Kopstal est déclarée zone de protection d'eau potable et des dizaines de sources sont encadrées et protégées par des abris en pierre. Je dois emprunter la très dangereuse route « CR 101 » pendant un moment, c'est pourquoi je décide de faire une déviation par les hauteurs d'un bois jusqu'à Schoenfels. De loin apparaît la tour du château qui prêta nom au village. Pour éviter le retour sur la route dangereuse je prends la bifurcation en direction de Gosseldange, pour monter une colline boisée avec des sentiers sans balisage et qui mènent finalement dans le vide. Obligé de faire demi-tour je prends la route vers Gosseldange pour contourner la colline. Au lieu de longer la Mamer, je suis maintenant l'Alzette pendant une demi-heure (expérience à répéter lors d'une prochaine randonnée). Au fond ce n'est pas grave parce que je ne suis pas loin de l'embouchure. C'est dans le parc communal de Mersch que la Mamer se jette dans l'Alzette.

À voir : Les thermes romains à Mamer

Le château de Schoenfels